Chapitre 1

Introduction

Silicon Belgium. Voici le titre prometteur du dossier réalisé en 2018, par De Tijd en collaboration avec le Sirris, qui fait le point sur les start-up technologiques actives sur la scène belge. Que faut-il retenir ? Avec ses 3,4 start-up par 10.000 habitants, Bruxelles est un véritable hub qui peut se permettre de concurrencer, dans certains domaines, des villes comme Londres, Paris ou Amsterdam.

Article 1

3 questions à Frederik Tibau

Quels sont les atouts de Bruxelles par rapport à d’autres grandes villes ?

Bruxelles est un véritable hub pour les start-up en Belgique et leur offre de nombreux avantages : des loyers plus abordables qu’à Paris, Londres ou Amsterdam, une situation centrale en Europe, une population très diversifiée et, bien que le niveau d’éducation soit plutôt bon, les talents ne sont pas très chers.

Ces dernières années, nous avons assisté à l’émergence de divers incubateurs, espaces de co-travail et accélérateurs, ainsi que d’écoles de codage comme BeCode et Le Wagon, qui comblent le manque de profils numériques en proposant des cours de programmation. De nombreuses entreprises de technologie établissent leur siège social européen à Bruxelles, et la forte scène fintech offre également des avantages pour les start-up de la région.

21% des start-up techs bruxelloises ont levé des fonds, quelles actions mettre en place pour améliorer cette donnée?

Bruxelles a besoin d’initiatives supplémentaires pour développer ses start-ups. Les entrepreneurs pourraient créer des fonds d’investissement plus importants et les autorités locales pourraient aider en investissant dans ces fonds et en facilitant leur création.

Que faut-il encore mettre en place afin de faire de Bruxelles la région référente en matière de start-up?

Bruxelles a de nombreux avantages, mais la région a besoin d’une vision claire et d’une stratégie marketing forte afin de se positionner davantage en tant que centre de création d’entreprises. Bref : Bruxelles doit jouer toutes ses cartes aujourd’hui et maintenant.

3,4start-up techs à Bruxelles par 10.000 habitants ; 1,2 en Wallonie ; 1,5 en Flandre

400start-up qui ont créé pas moins de 3.000 emplois depuis 2010

Article 2

Du laboratoire au terrain

La Région de Bruxelles-Capitale va libérer 2,6 millions d’euros au cours des prochaines années pour permettre à sept chercheurs de créer leur spin-off bruxelloise. Cette décision s'inscrit dans le cadre de notre appel à projets « Launch-Brussels Spin-off ». Le succès de cette année est sans précédent, cela prouve qu'il existe une réelle demande de soutien financier pour le transfert des connaissances.

picto21spin-off créées depuis 2006

5domaines divers : santé, dentisterie, optique, construction, sciences sociales

Notre mission ?

Soutenir la création de nouvelles entreprises (spin-off) dans la Région de Bruxelles-Capitale afin de valoriser économiquement des résultats issus de la recherche scientifique, académique.

#FundedByInnoviris

Softkinetic

Amia Systems

Zensor

Domobios

« Avec ses 51 établissements d’enseignement supérieur, Bruxelles dispose d’un large éventail de connaissances et de recherches scientifiques, mais ces résultats trouvent difficilement leur chemin vers la société. Le succès de l’appel Launch 2017 montre qu’il existe une réelle demande de soutien financier pour le transfert de connaissances des résultats de recherche existants. Le financement public de projets au succès encore incertain est indispensable ; je constate en outre que le succès est souvent à la hauteur de la prise de risques. »

Secrétaire d’Etat à la Région de Bruxelles-Capitale en charge de la Recherche scientifique

Article 3

Easyvest, Urbantz et Zensor les 3 lauréats du prix Rise – Innovative Starters

picto16jeunes entreprises ont remis un dossier (contre 11 en 2016)

picto8millions d’euros débloqués depuis la création de l’action (7 ans)

picto18lauréats au total

Notre mission ?

Soutenir et révéler des jeunes start-up technologiques prometteuses. Chaque année, via notre action Rise – Innovative Starters, nous finançons à hauteur de 500.000 € les candidats qui se démarquent par la qualité et l’ambition de leur plan stratégique d’innovation.

Rise

« La spécificité de Rise par rapport à nos autres programmes est son ouverture aux tâches dépassant la pure dimension technologique, le but étant de soutenir la stratégie globale des entreprises lauréates. Définir une bonne stratégie est en effet déterminant et revêt d’importantes difficultés, en particulier lorsqu’une entreprise est pionnière dans un domaine et doit tout autant participer à la construction d’un marché qu’à sa conquête »

Rapport Annuel Innoviris 2017 Damien Littré
Damien Littré
Damien Littré, conseiller scientifique chez Innoviris et responsable de l’action

#FundedByInnoviris

Ils ont reçu des subsides

Collibra

WooRank

NVISO

The Biotech Quality Group